de Anne Lancelot.

livres, critiques citations et bibliothèques en ligne sur Babelio.com

Alors, par où commencer ?

Tout d'abord il faut savoir que je ne connaissais rien à l'histoire de l'Afghanistan, j'irais pas jusqu'à dire que je connaissais pas avant 2001 - cela serait exagéré - mais je pense que je me situais dans la moyenne, j'avais deja entendu le nom mais j'aurais pas pu retracer l'histoire du pays, même vaguement.

Je me permet de preciser cela car c'est un livre sur l'Afghanistan vu par des femmes et parlant des differents gouvernements que le pays a eu ces 50 dernieres années et je pense que le fait de connaitre ou non avant l'histoire du pays peut peut-être influer sur la lecture.

L'organisation du livre : comme le dit le titre "paroles d'Afghanes" on a une succesion de témoignages, qui sont organisés selon des thémes (par exemple la guerre, le mariage etc) et non pas selon les personnes qui parlent. C'est à dire qu'on peut avoir Mahbooba qui parle sur un sujet et la retrouver 45 pages plus tard pour un autre.

Le rangement par théme permet de structurer un peu la lecture, on ne se retrouve pas noyé sous une succession de thémes, d'évenements qu'a vecu une même personne, par contre, à moins d'avoir la mémoire des noms, j'ai personnelement eu beaucoup de mal à me souvenir qui était une telle. Sachant qu'au début on a la liste des femmes qui interviennent, et leur situtation. Mais c'est assez désagréable de revenir toutes les deux minutes au début du bouquin pour s'y retrouver (j'ai été découragé et j'ai fini par lire certains témoignages sans pouvoir bien les associer à une personne).

Le but du bouquin est d'essayer de sortir des clichés que véhiculent les médias sur les femmes en Afghanistan, les talibans, les moudjahidin. Mais en voulant contrer l'image de la femme Afghane victime, impuissante et soumise je trouve que parfois le bouquin va dans le travers contraire. En effet, ce sont des femmes fortes qui travaillent dans des ONG qui sont médecins, ou qui ont eu un mari trés compréhensif etc. Je pense donc qu'il faut un peu temporiser sur ce qui est  dit, bien évidemment ces femmes ont leur propre point de vue mais je pense que le statut qu'elles ont réussi à  avoir joue beaucoup dessus.

D'un autre coté cela rend le propos plus crédible, même si seul des femmes d'exception sont dans ce livre on a bien l'impression d'être dans une interview, ou dans une confidence, on sort d'un discours lisse, consensuel. Ce qui peut comporter quelques inconvénients : j'ai trouvé qu'il y'avait quelques longueurs des fois, c'est un peu fatigant de lire que des témoignages, on s'embrouille parfois dans les noms, dans les périodes.

Pour conclure je dirais que il faut un minimum de connaissances sur l'Afghanistan avant d'y plonger, ou sinan être trés trés motivé car j'ai eu personnelement beaucoup de mal à suivre, à m'y retrouver, quand bien même on a une chronologie au début du bouquin. Aprés on peut le prendre juste comme des témoignages de femmes, d'héroines contemporaines, indépendemment de la siuation du pays, mais je pense sincerement que dans ce cas le livre perd de son intérêt. J'aurais du mal a avoir un jugement trés tranché sur le livre, j'ai juste l'impression qu'il me manquait les outils pour l'apprecier pleinement.

Je pense le relire aprés avoir fait quelques recherches sur l'histoire du pays, et reemettre un avis.