Eh vi^^
Ma vie de depressive seule a Poitiers s'améliore :D ma moyenne de desir de saut par la fenetre hebdomadaire a nettement diminuée. Fin bon j'arrête les stupidités mais, Poitiers (comme n'importe quelle ville) c'etait pour moi un endroit ou y'avait des gens qui m'aimaient pas,et que de toute facons j'aimais pas vraiment, donc c'est vrai que vue comme ca c'etait pas folichon, mon caractere d'associale finie il s'en tirait.

Puis un jour j'ai poussé la porte d'une association, comme a chaque fois que je fais quelque chose j'ai failli ne jamais y retourner, ben oui au cas ou je m'attacherais a des gens sympa.
Puis j'y suis retournée ,encore et encore. Sont ptet pas trop de mon age, mais une chose est sure c'est que a chaque fois que je vais les voir, ben ca me fout le smile.
Il y'a de tout, meme de l'individu mechant -pardon- desagreable.
Enfin cette note tout le monde s'en fou surement, mais je les connais pas assez pour dire que c'est mes amis, mais c'est des personnes qui savent que j'existe, et avec qui je fais des choses, et ca, c'est mon progres.J'ai reussi a pas fuir les gens et ca paye.

Voila je medoute que ca tout le monde s'en tamponne mais j'aime bien dire que j'aime des gens. Donc voila c'est dit.


Pis ecoutez ca, vous verrez, ca fait du bien.

En fin de compte meme l'associal que je suis doit l'admettre, ca rend heureux de pas etre tout seul. Et meme si il y'a divergences d'opinions ou autres y'a vraiment des gens qui valent la peine d'etre connu.

*heureuse*